La pédagogie par projet

La pédagogie par projet, une approche concrète et transversale

 

La pédagogie par projet tire son concept de la pédagogie active.

Au contraire d’un cours magistral où l’élève attentiste est voué à emmagasiner le savoir par la transmission de son professeur, il devient acteur du cours par la réalisation concrète d’un projet.

Individuel ou collectif, le projet est un auxiliaire qui vient illustrer le cours et les compétences à acquérir.

Du simple exposé jusqu’à la réalisation d’un journal de classe, la pédagogie par projet a des retombées plurielles sur la progression des élèves.

La pédagogie par projet est un moyen d’impliquer les élèves dans l’avancement de leur scolarité tout en leur donnant les clés pour contribuer à leur évolution.

 

Une pédagogie développée il y a 40 ans

 

La pédagogie par projet ne date pas d’aujourd’hui. C’est aux États-Unis que cette méthode a été développée dans les années 70.

C’est donc sous l’appellation « Project based learning » que le dispositif a fait ses premières preuves. 

L’essence même de la méthode réside dans le fait que les étudiants ne sont plus simplement priés de retenir. Ils mettent en application les notions de manière réaliste.

Ainsi, l’objectif est de faire de la créativité une force vive pour l’ensemble de la classe.

Au travers de ce projet, un thème est prédéfini en point de départ. Le cheminement est enrichi par l’échange entre élèves, des travaux différents et des rencontres avec des spécialistes pouvant guider le groupe vers l’aboutissement de leur ambition.

 

L’enseignant devient accompagnateur

 

Si les élèves sont les acteurs de la séance, que devient-donc l’enseignant ?

Son rôle est différent de celui qu’il peut avoir dans un cours magistral.

Et si les sceptiques pourraient croire que l’enseignant ne transmet plus de fait son savoir, il n’en est rien.

En interagissant avec les différents groupes d’apprenants, l’enseignant devient accompagnateur de l’avancement du projet en conseillant d’un œil externe. C’est également lui qui met en place le cheminement de son cours.

En prenant en compte les objectifs pédagogiques du cursus, La pédagogie par projet doit s’orienter vers le respect du programme éducatif tout en impliquant les élèves.

Pas simple n’est-ce-pas ?

La solution réside donc dans la recherche de l’intérêt de l’étudiant :

  • Qu’est ce qui passionne la classe ?
  • Qu’est-ce qui peut intéresser chaque élève ?
  • Quelle finalité veulent-ils donner à leur projet ?

Au travers de ces trois questions, le projet prend forme pas à pas.  

 

Une possible transversalité des projets

 

La pédagogie par projet nécessite une organisation complète. Mais elle offre néanmoins un large panel de réalisation à mettre en place : un journal scolaire, l’organisation d’une kermesse, une soirée thématique, la création d’un objet ou encore une action en faveur de la biodiversité. Les idées sont multiples.

Surtout, elles permettent une certaine transversalité entre les différentes matières. 

Inscrite dans aucun programme officiel, la transversalité d’un projet n’est autre qu’un atelier interdisciplinaire.

Prenons l’exemple d’un journal scolaire : au-delà de travailler la grammaire et le français, la réalisation de la maquette d’un journal peut très bien générer un exercice de mathématique.

Les sujets traités dans ce journal peuvent s’orienter vers la géographie, l’histoire, plus globalement vers les connaissances que les élèves sont en train d’acquérir.

Il s’agit donc d’un moyen de lier ces différentes matières entre elles et de les mener vers une même finalité : l’acquisition d’un savoir par un canal concret : la réalisation d’un projet.